Prothèses mammaires : quel impact sur la grossesse et l’allaitement ?

par | 11 avril 2023

Cette actualité appartient aux catégories suivantes : Chirurgie des seins | Prothèses mammaires

Les femmes qui envisagent la pose de prothèses mammaires se posent souvent la question : les implants peuvent-ils poser un problème en cas de grossesse ou d’allaitement ?

 

Anticiper la grossesse

 

Le désir de grossesse et le souhait de corriger la forme de sa poitrine ne sont pas incompatibles. Mais un peu d’anticipation est nécessaire.

La grossesse a une incidence sur les seins en raison des variations hormonales qui se produisent pendant neuf mois et des variations de poids.

  • Si la femme demandeuse d’une chirurgie mammaire projette une grossesse à court ou moyen terme, il est préférable qu’elle attende la réalisation de son projet d’enfant avant d’envisager une opération. Sans quoi le résultat esthétique pourrait être compromis après la grossesse, avec même une possible obligation de retouches. Un délai de six mois à compter de l’accouchement ou de l’arrêt de l’allaitement est souhaitable, pour permettre à la poitrine de retrouver son aspect naturel.
  • Si la chirurgie mammaire a précédé la grossesse, il est préférable d’attendre au moins six mois pour débuter la grossesse.

 

Grossesse et prothèses mammaires

 

Dans l’absolu, la présence d’implants mammaires ne pose aucun problème pour la grossesse. Mais certaines situations particulières peuvent inquiéter la femme sur un possible impact sur la santé du futur bébé.

  • La formation d’une coque après la chirurgie mammaire : cette coque doit être retirée chirurgicalement car elle compromet le résultat esthétique et un changement de prothèse peut être nécessaire. Mais il n’y a aucune urgence et il est possible d’attendre six mois après la naissance du bébé, ou six mois après la fin de l’allaitement, pour réintervenir.
  • Une fuite du silicone contenu dans l’implant : grâce à sa texture, pensée pour limiter la diffusion dans les tissus environnants, le silicone ne risque pas de se répandre au point de présenter un quelconque risque pour le fœtus.

 

Peut-on allaiter avec des prothèses mammaires ?

 

Les implants sont situés en arrière de la glande mammaire, quelle que soit la voie choisie pour l’insérer. La pose d’une prothèse est donc sans aucune incidence sur les canaux galactophores. La quantité de lait n’est pas altérée, mais elle n’est pas non plus majorée : une femme dont la glande mammaire est peu développée ne produira pas davantage de lait grâce aux implants.

Le processus d’allaitement ne sera donc pas modifié du seul fait de la présence de prothèses et la montée de lait aura lieu tout à fait normalement. Il en va de même pour l’usage d’un tire-lait.

En revanche, il existe un risque un peu majoré si la pose de prothèse a pour indication la correction d’une ptôse mammaire importante. En effet, dans ce cas, le chirurgien ne se borne pas à insérer la prothèse ; il doit aussi repositionner la plaque aréolo-mamelonnaire pour la faire « remonter ». Pour ce faire, il est obligé de sectionner les canaux galactophores et les nerfs qui entrent en jeu pour éjecter le lait. Cette section n’est pas définitive mais elle peut perturber temporairement l’allaitement.

Enfin, en cas d’abcès du sein (totalement indépendant de la prothèse mais dû à une infection), une propagation à l’implant est possible.

Dernières actualités du Dr Levy

Prothèse mammaire qui bouge : que faire ?

Prothèse mammaire qui bouge : que faire ?

Après une chirurgie des seins avec pose d’implant, il peut arriver que l’une des prothèses « bouge », dans un mouvement de descente ou de rotation. Qu’entend-on exactement par prothèse déplacée ? Quelles en sont les causes ? Et surtout, quelles sont les solutions...

lire plus
MD Codes avant/après : quel résultat ?

MD Codes avant/après : quel résultat ?

Les MD Codes sont une technique anti-âge de plus en plus prisée. Beaucoup moins invasive qu'un lifting, ils donnent des résultats très visibles et naturels. Focus sur cette nouvelle technique venue du Brésil.   H2 En quoi consiste la technique des MD Codes ?...

lire plus
Nouvelle prothèse mammaire à vie : mythe et réalité

Nouvelle prothèse mammaire à vie : mythe et réalité

On a coutume de dire que la durée de vie d'une prothèse mammaire est limitée à 10 ans. Pour arriver à cette recommandation, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) se fonde sur l’évolution de l’implant mammaire dans le temps et...

lire plus
Lipofilling mammaire raté : que faire ?

Lipofilling mammaire raté : que faire ?

Le lipofilling mammaire repose sur le principe d'une greffe autologue de graisse chez des patientes qui souhaitent une augmentation mammaire modérée. Le résultat est en général très satisfaisant et très naturel. Mais dans de rares cas, l'intervention peut se solder...

lire plus
Résultats du lipofilling mammaire : tout savoir

Résultats du lipofilling mammaire : tout savoir

Le lipofilling mammaire est une excellente alternative à la chirurgie pour augmenter la taille des seins ou modifier leur forme. Le résultat est à la fois spectaculaire et très naturel. Zoom sur les résultats à attendre de cette technique en vogue.   Qu’est-ce...

lire plus
MD Codes : injections du visage à Paris

MD Codes : injections du visage à Paris

Les MD codes consistent en un lifting du visage sans chirurgie. Des injections d’acide hyaluronique sont réalisées sur des zones précises, délimitées selon une « cartographie » du visage. Les résultats sont naturels et très personnalisés, puisque ciblés précisément...

lire plus