Prothèses mammaires

Accueil    |    Interventions du Dr Levy    |    Chirurgie des seins    |    Augmentation mammaire    |    Prothèses mammaires

Certaines femmes peuvent développer un réel complexe si elles jugent la taille de leurs seins insuffisante et non adaptée au reste de leur morphologie. L’augmentation mammaire par pose de prothèses constitue alors une solution de choix aux multiples options.

Qu’est-ce qu’une augmentation mammaire par prothèses mammaires ?

Symbole universel de féminité, la poitrine peut aussi être source de complexes chez certaines femmes. C’est notamment le cas quand elle est jugée de taille insuffisante. Différentes méthodes d’augmentation mammaire sont alors envisageables et la pose de prothèses est aujourd’hui l’une des plus fréquemment pratiquées.

Quels sont les principes de cette intervention ?

L’augmentation mammaire par pose de prothèses consiste à insérer au niveau du sein un implant qui vient redonner du galbe et du volume. Cette technique offre aujourd’hui une large palette d’options : forme (implant rond ou « en poire »), volume, projection vers l’avant etc.

Il s’agit par ailleurs d’un domaine en constante évolution et les progrès réalisés ces dernières années, notamment en termes de qualité et durée de vie des prothèses, ont rendu cette intervention extrêmement sûre et efficace.

A qui s’adresse l’augmentation mammaire par prothèses mammaires ?

Cette intervention s’adresse aux femmes insatisfaites du volume trop faible de leurs seins. Les causes de ce défaut esthétique sont variables. Il peut s’agir d’un développement insuffisant de la glande mammaire au moment de la puberté ou des effets d’une grossesse ou d’un amaigrissement excessif.

Par ailleurs, l’augmentation mammaire par pose de prothèses peut aussi être réalisée après mastectomie (ablation du sein) et il s’agit alors d’une intervention de reconstruction. 

Quels résultats attendre d’une augmentation mammaire par prothèses mammaires ?

L’augmentation mammaire par pose d’implants est aujourd’hui un domaine de la chirurgie esthétique sur lequel le corps médical dispose d’énormément de recul.

Les premiers effets de l’intervention sont immédiatement visibles, mais il faut attendre plusieurs mois, parfois 1 an, pour observer le résultat final. Il est la plupart du temps excellent et les patientes retrouvent une silhouette bien proportionnée, aux formes féminines et harmonieuses.

Néanmoins, pour assurer la qualité du résultat et son aspect naturel, il convient de faire appel à un chirurgien reconnu. C’est un facteur clé, notamment pour le choix des implants (forme, taille…) et celui du mode d’introduction et de positionnement des prothèses.

Les 3 étapes de l’augmentation mammaire par prothèses mammaires

Avant l'intervention

Pratiquement, le cycle préopératoire inclut une consultation avec l’anesthésiste et un bilan médical. Celui-ci est complété d’une mammographie chez les patientes de plus de 35 ans ou présentant un risque accru de cancer du sein.

Ce sont les consultations avec le chirurgien esthétique qui constituent le pilier de cette phase préopératoire. Elles permettent à la patiente d’exposer ses objectifs et au praticien de les valider.

Ce dernier se livre par ailleurs à un examen attentif de la silhouette et de la poitrine de la patiente (symétrie, hauteur, largeur, aspect et position de l’aréole…), afin de la conseiller sur la taille et la forme des implants.

Des essais sont la plupart du temps réalisés avec des prothèses externes et il existe aussi des logiciels de simulation.   

Durant l’intervention

L’intervention se déroule sous anesthésie générale dans la plus grande majorité des cas. Si elle peut parfois être réalisée de manière ambulatoire avec un retour le jour même au domicile, au moins une nuit d’hospitalisation est la plupart du temps à prévoir.

C’est une opération qui dure de 1 à 2 heures, notamment en fonction de la technique opératoire choisie. Elle varie selon le mode d’introduction des implants (incisions sous-mammaires, péri-aréolaires ou axillaires) et le positionnement de l’implant, notamment par rapport à la glande mammaire et au muscle pectoral.

Après l'intervention

Un pansement compressif est mis en place en fin d’intervention dans la plupart des cas, à conserver quelques heures ou jusqu’au lendemain. Les douleurs post-opératoires sont fréquentes mais supportables et le traitement antalgique prescrit suffit à les prendre en charge.

La patiente doit prévoir un arrêt de travail variant de 5 à 10 jours et un soutien-gorge de contention doit être porté pendant 6 semaines. La reprise des activités physiques doit se faire de manière très progressive, en évitant notamment de porter des charges lourdes pendant au moins 1 mois.

C’est seulement sur avis médical et en fonction de leur nature que les activités sportives peuvent être reprises, généralement après 4 semaines au minimum.

protheses mammaires anatomique ou rondes chirurgie mammaire paris docteur levy jerry chirurgien esthetique paris

Prothèses rondes ou anatomiques

schema protheses mammaires voies d abord chirurgie mammaire paris docteur levy jerry chirurgien esthetique paris

Les 3 types d’incisions

Les avantages et risques de l’intervention

Les avantages

  • Augmentation par la prothèse mammaire du volume de la poitrine
  • Gain de féminité, d’estime de soi
  • Amélioration globale de la silhouette et de la plastique de la femme
  • Graisse insuffisante pour réaliser un lipofilling seul

Les risques des prothèses mammaires

Il s’agit d’une intervention importante et les risques existent (infection, déplacement de la prothèse, troubles de la cicatrisation…), même s’ils sont extrêmement faibles et minimisés par l’expérience du chirurgien choisi. Par ailleurs, s’il ne s’agit pas de complications à proprement parler, l’apparition temporaire d’œdèmes et d’hématomes est extrêmement fréquente.

Tarifs de l’intervention

Consultez l’ensemble des tarifs du Docteur Jerry Levy en cliquant sur le bouton suivant.

Le prix de l’intervention varie d’une patiente à une autre. Ce sont notamment le type de prothèses (matériau, forme, taille…) et la technique opératoire utilisée qui viennent l’impacter. Un devis est toujours remis par le Dr Jerry LEVY en fin de cycle préopératoire. L’augmentation mammaire à but purement esthétique n’est pas couverte par l’Assurance Maladie.

Retrouvez ici tous les tarifs du Dr LEVY.

Questions fréquentes sur l’opération

Le Docteur Jerry Levy est à votre disposition pour toutes questions au sujet de cette intervention esthétique.

Est-il possible d’allaiter après un lifting mammaire ?

La glande mammaire et l’aréole restent connectées normalement après l’opération et les capacités d’allaitement ne sont donc pas atteintes.

Les cicatrices d’un lifting mammaire restent-elles visibles ?

L’apparence des cicatrices dépend de plusieurs facteurs. Il s’agit notamment de l’habileté du chirurgien et du degré de ptôse mammaire à corriger. Plus il est avancé, plus les incisions à réaliser sont importantes. Cependant, notamment localisées autour de l’aréole (à la limite de 2 zones de couleurs différentes) ou dans le sillon sous-mammaire, les cicatrices sont naturellement masquées. Quelles qu’aient été les incisions réalisées, ce sont finalement les soins apportés aux cicatrices par la patiente qui décideront de leur aspect final. L’application de crème réparatrice est recommandée. Il faut aussi les protéger des rayons solaires pendant au moins un an, en utilisant une crème écran total si nécessaire.

Les seins vont-ils évoluer dans le temps et retomber à nouveau peu de temps après la cure de ptose mammaire ?

La ptôse mammaire peut réapparaitre avec l’âge, les seins continuent d’évoluer avec le temps en post-opératoire.

En outre, en cas de variation de poids importante les seins peuvent se modifier et une nouvelle opération de chirurgie esthétique sera alors nécessaire

Par ailleurs, on peut pratiquer une nouvelle intervention quelques années plus tard en reprenant les mêmes cicatrices.

Est-il possible d’allaiter après l’intervention ?

Le plus souvent il est possible d’allaiter mais plus la ptôse du sein est importante, plus la quantité de glande mammaire réséquée est importante, plus le risque de ne pas pouvoir allaiter augmente.

Est-il possible de remonter une poitrine sans faire de cicatrices ?

Oui, dans le cas d’une ptôse minime, on peut corriger la chute du sein par la pose de prothèses mammaires ou l’injection de graisse dans les seins, sans enlever de la peau.

Les cicatrices sont alors situées sous ou autour du téton et sont très discrètes.

Les cicatrices vont-elles s’estomper complètement après la cure de ptose ?

Le résultat final d’une mastopexie/lifting mammaire dépend de la qualité de peau de la patiente, de son phototype, et de facteurs génétiques inconnus.

Habituellement les cicatrices post-opératoires deviennent invisibles après un an et demi et se camouflent facilement sous les sous-vêtements.

Quand consulter un chirurgien esthétique et plastique pour une cure de ptose ?

Lorsque les tétons sont situés au même niveau où juste sous vos sillons sous-mammaires, il est nécessaire de consulter un chirurgien esthétique à Paris.

Celui-ci vous conseillera entre la pose d’un implant mammaire pour relever le sein en cas de ptôse minime ou la réalisation d’un lifting/mastopexie mammaire.

En savoir plus

Les autres interventions mammaires

Retrouvez l’ensemble des interventions du Dr Levy en cliquant sur le bouton suivant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.