Rhinoplastie post-traumatique

Accueil    |    Interventions du Dr Levy    |    Chirurgie du visage    |    Rhinoplastie    |    Rhinoplastie post-traumatique

Une rhinoplastie post-traumatique est une opération chirurgicale qui vise à réparer les dégâts esthétiques et fonctionnels d’un traumatisme nasal (choc, morsure etc.). Après vérification du bien-fondé de l’intervention et de ses causes, cette opération peut être prise en charge par la Sécurité Sociale.

Qu’est-ce que la rhinoplastie post-traumatique ?

Ce type de rhinoplastie est effectuée lorsque la structure nasale du nez a été accidentellement abîmée et que cela a laissé des séquelles esthétiques ou fonctionnelles.

Le diagnostic doit être réalisé dans les 5 jours qui suivent le traumatisme, par un spécialiste : plasticien, ORL ou chirurgien maxillo-facial.

Quels sont les principes de cette intervention ?

Le principe d’une rhinoplastie post-traumatique est toujours de réparer des séquelles esthétiques ou fonctionnelles dues à un accident. Les objectifs varient en fonction des dégâts constatés par le spécialiste.

 Il peut notamment s’agir d’éliminer les tissus cicatriciels en surplus, de réparer le dos du nez (« dorsum »), d’en reconstituer la pointe, de repositionner les narines etc. Les techniques opératoires mises en jeu dépendent des objectifs. 

Elles peuvent par exemple consister à éliminer des excès osseux en les râpant mécaniquement ou en utilisant un piézotome. Les greffes cartilagineuses à but reconstructeur sont aussi fréquentes de même que les gestes visant à corriger une déviation de la cloison nasale (« septoplastie »).  

A qui s’adresse la rhinoplastie post-traumatique ou rhinoplastie réparatrice ?

Le nez est une structure fragile sur laquelle un traumatisme, même léger, peut laisser des séquelles esthétiques importantes (déviation, bosse, creux, asymétrie, irrégularités osseuses…).

Par ailleurs, les atteintes de la structure ostéo-cartilagineuse interne peuvent entraîner des problèmes fonctionnels, notamment en engendrant des troubles de la ventilation nasale. 

Quels résultats attendre d’une rhinoplastie réparatrice ?

Dans l’immense majorité des cas, l’intervention produit des améliorations extrêmement significatives. Cela reste néanmoins un acte chirurgical et les risques existent, aussi minimes soient-ils. 

Le résultat final n’est observable qu’un an après l’intervention. Il peut alors arriver qu’une seconde intervention s’avère nécessaire pour parfaire le résultat du traitement chirurgical initial.

Les 3 étapes de la rhinoplastie post-traumatique

Avant l'intervention

En cas de traumatisme nasal, les premiers gestes sont relativement simples. Il s’agit notamment de désinfecter et nettoyer les plaies externes éventuelles et de placer des mèches de coton dans les narines pour traiter les saignements.

En l’absence de traumatismes associés revêtant un caractère d’urgence (dégâts neurologiques, oculaires, cervicaux ou dentaires), le Docteur Jerry Levy doit ensuite être rencontré dans les 5 jours. C’est à ce moment-là que le premier diagnostic est réalisé, sauf si les gonflements apparus nécessitent d’attendre davantage.

Le diagnostic clinique est systématiquement accompagné d’examens complémentaires. Ceux-ci consistent à minima en un scanner du massif facial. 

Parfois, des examens rhino-manométriques s’avèrent aussi nécessaires afin d’analyser précisément les flux ventilatoires, leur cheminement, et de confirmer le ressenti éventuel du patient.

Durant l’intervention

Il faut bien distinguer rhinoplastie post-traumatique à but reconstructeur et réduction de fracture. 

Cette dernière doit avoir lieu dans les 10 jours qui suivent le traumatisme avant que l’os ne se soit reconsolidé alors que l’intervention de reconstruction ne prend souvent place que quelques mois plus tard.

La rhinoplastie post-traumatique se déroule toujours sous anesthésie générale. Elle peut durer plusieurs heures, en fonction de l’étendue du travail de reconstruction à réaliser. 

Après injection d’un sérum anti-douleur et anti-saignement le Docteur LEVY commence classiquement par reséquer tous les tissus cicatriciels en excès avant de se livrer aux gestes opératoires nécessaires : septoplastie, élimination d’une bosse, comblement ou lissage d’un creux, ostéotomies (sections osseuses), reconstruction par greffe de cartilage, travail de finition au niveau des narines etc.

Après la rhinoplastie post-traumatique

La douleur post-opératoire est d’abord prise en charge par l’anesthésie elle-même, très vite relayée par un traitement ana

Les suites opératoires sont variables car l’ampleur de l’intervention réalisée dépend des dégâts qui devaient être réparés. 

La douleur est classiquement bien prise en charge par le traitement antalgique prescrit. Hématomes et œdèmes sont des désagréments quasiment systématiques, et ce pendant au moins un mois après l’intervention. La pose de mèches dans les narines, pendant environ une semaine, peut provoquer un inconfort momentané, dû à l’impossibilité de respirer par le nez.

talgique prescrit par le médecin. Une nuit d’hospitalisation est souvent nécessaire après l’opération.

Il est classique de voir apparaître des bleus et des œdèmes qui disparaissent en un mois environ. Une gêne respiratoire peut parfois être ressentie au cours des 10 premiers jours.

Les avantages et risques de la rhinoplastie post-traumatique

Comme pour toutes les interventions de chirurgie réparatrice, esthétique ou fonctionnelle, la balance risques/bénéfices d’une rhinoplastie post-traumatique est largement bénéficiaire.

A l’inverse d’une opération purement esthétique, il ne s’agit pas en effet de corriger des défauts parfois subjectifs mais au contraire de résoudre des problèmes objectifs et flagrants. Il s’agit néanmoins d’un acte chirurgical souvent compliqué car le praticien doit travailler sur une structure endommagée, déformée, souvent encombrée de tissus cicatriciels en excès.

Tarifs de l’intervention

Consultez l’ensemble des tarifs du Docteur Jerry Levy en cliquant sur le bouton suivant.

La rhinoplastie post-traumatique est classiquement prise en charge par la Sécurité Sociale dans les cas de déviation nasale ou septale et de troubles ventilatoires. Une demande d’entente préalable doit alors être transmise par l’assuré à sa CPAM, souvent accompagnée de clichés d’imagerie médicale mettant en évidence les dégâts structurels dus au traumatisme. Le prix de l’intervention ne peut être fixé par le Docteur LEVY qu’après consultation préalable et les éventuels dépassements d’honoraires sont susceptibles d’être remboursés par une mutuelle complémentaire, en fonction du type de contrat souscrit.

Questions fréquentes sur l’opération

Le Docteur Jerry Levy est à votre disposition pour toutes questions au sujet de cette intervention esthétique.

La rhinoplastie post-traumatique est-elle inévitable ?

Tous les cas sont différents et c’est le médecin spécialiste qui conseille sur la nécessité de l’intervention ou non. Le premier geste, dans les quelques jours qui suivent l’accident, consiste la plupart du temps en une réduction de la fracture éventuelle, pour remettre au mieux les os en place avant qu’ils ne se consolident. Si l’aspect esthétique après réduction est satisfaisant et qu’aucun trouble fonctionnel gênant ne fait son apparition, le praticien et son patient peuvent très bien décider de laisser les choses en l’état.

Est-ce que les ultrasons font partie des outils utilisables pour réaliser une rhinoplastie post-traumatique ?

En premier lieu il faut corriger une erreur fréquente. Les ultrasons ne sont pas réellement utilisés pour des opérations de rhinoplastie. C’est un abus de langage. En réalité, l’expression « rhinoplastie ultrasonique » désigne une technique opératoire où le praticien utilise un piézotome. C’est un petit appareil dont la tête peut être équipée de différents type d’embouts, un peu comme une fraise dentaire. Cet appareil vibre à une fréquence élevée, dite « ultrasonique » et c’est ainsi que les embouts sont animés, par de petits mouvements très rapides, qui assurent dans certains cas un contrôle accru. L’utilisation d’un piézotome peut parfois présenter un avantage en rhinoplastie post-traumatique, notamment quand il s’agit de « polir » l’arête du nez pour en éliminer une bosse.

En savoir plus

L’intervention de rhinoplastie ultrasonique

L’intervention de rhinoplastie ultrasonique

La rhinoplastie ultrasonique constitue une technique chirurgicale à la fois efficace et moins violente que la méthode classique. Avec le Docteur Jerry Levy à Paris, vous pouvez envisager ce type d’opération pour remodeler votre nez.   Les spécificités de la...

lire plus

Les autres interventions de rhinoplastie

Retrouvez l’ensemble des interventions du Dr Levy en cliquant sur le bouton suivant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.