Peut-on dormir sur le côté après réduction mammaire ?

Accueil    |    Interventions du Dr Levy    |    Chirurgie des seins    |    Réduction mammaire à Paris    |    Questions fréquentes : réduction mammaire    |    Peut-on dormir sur le côté après réduction mammaire ?

Une réduction mammaire réussie suppose un remodelage optimal des tissus sur plusieurs semaines, en respectant un certain nombre de consignes post-opératoires.

Découvrez pourquoi la position pour dormir fait partie de ces recommandations essentielles post réduction mammaire.

Pourquoi changer de position pour dormir après une réduction mammaire ?

Une réduction mammaire parfaite repose sur un ensemble de gestes réussis :

  • Le geste technique du chirurgien, qui doit réséquer les volumes de manière harmonieuse et symétrique, avec une quantité de peau restante parfaite pour épouser les nouveaux reliefs sans tension excessive ;
  • Les gestes de la patiente à respecter durant sa convalescence et son suivi post-opératoire, pour ne pas tirer sur la cicatrice et favoriser un remodelage optimal de la poitrine : si la peau cicatrise en 1 à 2 semaines, les tissus profonds demandent eux plusieurs mois.

Les 4 à 6 premières semaines sont essentielles, avec un rôle essentiel de la position durant le sommeil. En effet, la patiente reste plusieurs heures dans la même position, ce qui peut être délétère pour un remodelage des seins harmonieux, avec différents risques : asymétrie, écrasement des volumes, effet de la pesanteur…

Le port du soutien-gorge médical compressif la nuit s’avère une précaution indispensable pour limiter ces risques.

Quel danger à dormir sur le côté après réduction mammaire ?

Si dormir sur le ventre après une réduction mammaire est totalement contre-indiqué, avec le risque d’écraser les tissus, dormir sur le côté l’est tout autant.

Cette position va en effet engendrer un risque d’asymétrie après la réduction mammaire, pouvant nuire au résultat global.

Trois mécanismes peuvent jouer :

  • un écrasement partiel du sein inférieur plaqué contre le lit, principalement sur sa face externe ;
  • un œdème qui tombe en position déclive, entraînant un risque d’hypertrophie portant uniquement sur le sein situé contre le matelas ;
  • une pesanteur accrue sur le sein supérieur, non soutenu par le matelas, générant un risque d’étirement unilatéral des tissus, la peau du sein ne retrouvant pas immédiatement sa tension et son élasticité normales après une mammoplastie de réduction.

Ces facteurs combinés engendrent un risque fort d’asymétrie mammaire après la correction d’une hypertrophie des seins.

Tarifs

Consultez l’ensemble des tarifs du Docteur Jerry Levy en cliquant sur le bouton suivant.

En savoir plus

Lipofilling mammaire après mastectomie

Lipofilling mammaire après mastectomie

Le lipofilling mammaire consiste à injecter de la graisse pour combler une perte de volume du sein. Cette technique est souvent utilisée à des fins esthétiques, pour augmenter et raffermir la poitrine. Mais elle est aussi particulièrement indiquée dans une finalité...

lire plus

Les interventions mammaires

Retrouvez l’ensemble des interventions du Dr Levy en cliquant sur le bouton suivant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *