La rhinoplastie peut-elle se faire sous anesthésie locale ?

Accueil    |    Interventions du Dr Levy    |    Chirurgie du visage    |    Rhinoplastie à Paris    |    Questions fréquentes : rhinoplastie    |    La rhinoplastie peut-elle se faire sous anesthésie locale ?

Dans l’immense majorité des cas, une intervention de rhinoplastie se déroule sous anesthésie générale. Cependant, parfois, pour certaines opérations légères, il est possible de procéder sous anesthésie locale, complétée ou pas par l’injection intraveineuse de produits sédatifs et analgésiques.

Rhinoplastie : pourquoi une anesthésie générale la plupart du temps ?

Une rhinoplastie est dite « primaire » quand elle est réalisée pour la première fois sur le patient, que ce soit dans un but esthétique ou fonctionnel. A l’inverse, on parle de rhinoplastie « secondaire » quand l’opération est organisée après une rhinoplastie primaire, pour en améliorer le résultat initial. Dans les 2 cas, il s’agit d’opérations le plus souvent longues : 90 minutes à 2 heures en moyenne.

Ainsi, outre la nécessité d’une immobilité totale du patient pour assurer la précision des gestes et la qualité du résultat, c’est aussi cette durée opératoire importante qui explique que la plupart des interventions de rhinoplastie se déroulent sous anesthésie générale, à des fins de confort notamment.

Rhinoplastie sous anesthésie locale : dans quels cas ?

Plus rarement, dans certaines circonstances, l’intervention de rhinoplastie peut être réalisée sans anesthésie générale. C’est en particulier le cas de certaines rhinoplasties primaires dont le but est de corriger un défaut mineur, comme une bosse très légère sur l’arête du nez.

De même, les interventions qui s’attachent à modifier la forme des narines (« narinoplastie ») sont elles aussi effectuées sans anesthésie générale. En effet, les narines ne sont pas constituées de tissus osseux ou cartilagineux : muscles, peau et muqueuses sont leurs principaux composants. Ainsi, si l’intervention requiert énormément de finesse, puisqu’elle porte sur des structures sensibles et très visibles, elle reste cependant plus légère qu’une rhinoplastie qui aurait pour but de modifier le squelette ostéo-cartilagineux de la pyramide nasale.

Dans ces différents cas, l’opération a donc lieu sous anesthésie locale, la plupart du temps par injection au niveau du nez d’une solution à base de lidocaïne, produit au fort effet insensibilisant. Souvent, cette anesthésie locale est complétée par l’administration de produits analgésiques et sédatifs par voie intraveineuse. On parle alors d’anesthésie « vigile » ou de « neuroleptanalgésie ».

Ce protocole est particulièrement bien adapté aux actes de chirurgie ambulatoire car il permet une récupération plus rapide que les anesthésies générales. Le patient reste conscient et peut parler même si, la plupart du temps, il ne garde de l’intervention que des souvenirs vagues.

Enfin, une visite avec l’anesthésiste est systématiquement à prévoir au cours du cycle préopératoire, que le choix se porte sur une anesthésie strictement locale, une anesthésie vigile ou une anesthésie générale.

Tarifs

Consultez l’ensemble des tarifs du Docteur Jerry Levy en cliquant sur le bouton suivant.

En savoir plus

Combien coute une rhinoplastie ?

Combien coute une rhinoplastie ?

La plastie nasale, pour remodeler un nez plus harmonieux, reste l’une des interventions phares en médecine et en chirurgie esthétique du visage. Le prix d’une rhinoplastie dépend de la nécessité ou pas d’une chirurgie, et des spécificités techniques de cette dernière....

lire plus

Les autres interventions de rhinoplastie

Retrouvez l’ensemble des interventions du Dr Levy en cliquant sur le bouton suivant.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *